Discours du Bishop à l’ouverture de la 6ème session de la Conférence Annuelle du Congo Est

ALLOCUTION PRONONCEE PAR MGR UNDA YEMBA Gabriel, EVEQUE DE L’ECC/81ème C.M.U.C.E.,  A LA CONFERENCE ANNUELLE 2017-2018 A KINDU

Excellence Monsieur le Gouverneur de la Province du Maniema

Révérends Surintendants de District,

Révérends, Membres de la Conférence Annuelle,

Mesdames et Messieurs les Déléguéslaics,

Distingués Invités, à vos titres et qualités tout protocole respecté,

 

Au nom de notre Région Episcopale du Congo Est, il nous importe de prime abord, de nous acquitter d’un triple et agréable devoir moral.

Avant tout, nous vous souhaitons collectivement la chaleureuse bienvenue ici àKindu où se tiendront les assises de cette Conférence Annuelle 2017-2018. C’est le moment de sympathiser avec les Délégués pasteurs et laics venus d’autres coins de la Ville de Kindu pour avoir effectué avec peine un long trajet en route,  en pirogue, à pieds ou autres moyen ; il en est de même et surtout de notre frère venu des USA pour participer avec nous à ces assises.

Par la suite, nous exprimons tout naturellement nos vifs remerciements à Dieu, notre Père Céleste qui nous offre chaque année l’opportunité de nous rassembler ainsi pour évaluer l’accomplissement des tâches qu’il nous a confié dans son champ.

En même temps, nous remercions beaucoup Son Excellence Monsieur le Président de la République et Chef de l’Etat, le Gouvernement Central et Son Excellence Monsieur le Gouverneur de la Province du Maniema pour la paix et la sécurité qui règnent dans notre pays, paix sans laquelle nous ne pouvons pas nous rassembler ici.

De même, nous sommes émerveillé par un accueil si chaleureux qui nous est ainsi réservé par les Surintendants, pasteurs et tous les fidèles : cela traduit une expression d’amour et de sacrifice. Nous en remercions tous les dirigeants de l’Etat et les fidèles de notre Eglise sur qui nous implorons la grâce de Dieu.

Permettez-nous ici et maintenant de profiter de cette opportunité qui nous est offerte pour présenter publiquement notre chère épouse, Dr. Marie-Claire DIANDJA UNDA, grâce à qui nous sommes remarié après dix ans de veuvage.

Révérends Surintendants de Districts,

Bien chers Délégués,

Pour peu qu’on puisse en juger, 2017-2018 est une année au cours de laquelle nous avons ensemble bénéficié de l’amour et de la protection de Dieu.

Ce climat tendre a certes favorisé dans l’ensemble un travail satisfaisant malgré la mort de quelques hommes, femmes, jeunes et enfantsd’entre nous qui ont oeuvrépour la gloire de Dieu.Paix à la mémoire de Professeur Michel LODI SHUWEMBO LOMENA, Premier Recteur de notre université méthodiste de Kindu. Nous vous invitons ainsi à vous lever pour garder une minute de silence en leur mémoire. Dès lors, nous croyons utile de procéder à la collecte de leurs photos et oeuvres en vue de constituer leurs mémoires.

Par rapport aux dirigeants de l’université après le décès bouleversant et inopiné du Recteur, nous vous informons que le Révérend Doctorant ATUMISHI est en train de poursuivre normalement ses études doctorales qui pourra achever d’ici fin novembre 2018, si Dieu le veut bien.

Excellence Monsieur le Gouverneur,

Révérendissimes, Mesdames et Messieurs,

Il est de notre devoir de justifier ici et maintenant la raison majeure qui a milité en faveur de la délocalisation du lieu où devraient se tenir les assises de cette Conférence Annuelle 2018.

En effet, comme d’aucuns le savent, c’est le problème encore épineux de transport massif d’autant plus que notre Eglise ne dispose pas encore d’un grand camion ni d’un avion pour le déplacement massif des délégués de la Conférence Annuelle. Or, la distance à parcourir pour atteindre Tunda est de loin très grande par rapport à Kindu qui est pratiquement au juste milieu de la province; soit à 250 km vers le Nord et à la même distance vers le Sud.

Cette Conférence Annuelle est singulièrement consacrée à un certain nombre d’élections dont:

  • Le vote des membres suppléants pour la Conférence Générale Extraordinaire de février 2019quin se tiendra à St. Louis, Etat de Mississipi aux USA en février 2019;
  • Le vote des membres effectifs et suplénants de la Conférence Générale Ordinaire d’avril-mai 2020 à Minnesota, Etat de Minneapolis, aux USA ;
  • Le vote sur un amendament constitutionnel de notre livre de discipline.

Nous devons donc beaucoup prier pour l’élection judicieuse de nos délégués à ces différentes assises de niveau planétaire. Cette tâche incombe sans doute au Comité de nomination pour le renouvellement des mandats des délégués ou le vote de nouveaux délégués.

Nous saisissons en même temps cette occasion propice pour évoquer la construction en cours du Centre Féminin Méthodiste de Kindu dénommé Centre Maman Lynn, un cadre approprié pour l’exécution de beaucoup d’activités diverses au sein de l’Eglise. C’est pourquoi nous en appelons à l’empressement de l’entreprise qui le construit pour la fin rapide des travaux de ce Centre étant donné que les donateurs viendront sous peu en constater le rythme.Que les généreux donateurs congolais et étrangers trouvent ici l’expression de notre sincère gratitude pour leur part très importante à l’avancement de l’œuvre de Dieu dans notre contrée au travers de leurs soutiens financiers et matériels nécessaires à la finalisation des travaux de cette œuvre éminemment sociale.

Quant à la vie de la nation, trois faits majeurs nous préoccupent :

  • primo, les élections générales dont nous souhaitons ardemment la tenue sous peu à savoir le dimanche 23 décembre 2018 comme prévu par la CENI, il revient à la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) d’assurer efficacement la sensibilisation des populations à tous les coins et recoins du pays sur la machine imprimante à voter. Aussi faudrait-il que les politiciens de tout bord s’impliquent dans ces élections pour le choix des dirigeants de la prochaine mandature. L’Eglise compte accréditer les observateurs méthodistes comme témoins en provenance de l’étranger.
  • secundo, comme d’aucuns le savent, le progrès social communautaire, autrement dit le développement intégral du pays est en partie subordonné au bon état des routes. Car celles-ci et la suppression des barrières favorisent sans doute le désenclavement des villes et des centres urbains par l’évacuation des vivres vers ses agglomérations pour la suppression de la faim.
  • tertio, le respect des vies humaines qui, à l’Est du pays, sont continuellement victimes des assassinats qui y sont perpétrés par les groupes armés non contrôlés. Car tous ces morts sont nos fidèles chrétiens.

Par ailleurs, nous avons appris, comme tout le monde par la voix des ondes de la radio Okapi la création d’un Parti Politique qui regrouperait tous les chrétiens de la République Démocratique du Congo, dont les Protestants.

En réaction à cette nouvelle insolite, en notre qualité de Modérateur du Synode National Ordinaire et Extraordinaire, nous vous informons que les Protestants ne sont pas partie prenante de cette prétendue structure politique. Notre Parti, c’est bien l’Eglise du Christ au Congo. Ainsi, une telle déclaration radiodiffusée est pour nous tendancieuse puisque même le Comité Exécutif National Ordinaire ou Extraordinaire qui est pourtant habilité à décider pour l’Eglise n’a pas été consulté et n’en sait rien. Donc, les Protestants ne sont ni de près ni de loin impliqués dans l’existence de ce Parti Politique tout en reconnaissant la liberté d’opinions des autres.

De ce fait, il est hautement utile que nous puissions faire allusion à la question brûlante qui fera l’objet du débat à la Conférence Générale Extraordinaire de février 2019. Il s’agit, hélas, de la sexualité humaine.

A cet effet, Révérendes et Révéends, Mesdames et Messieurs les Délégués, nous devrions tous comprendre que l’Eglise respecte bel et bien le genre puisqu’il a été créé par Dieu qui, à l’origine, y distingue deux êtres : l’homme et la femme.

Mais, ce qui cloche, c’est l’homosexualité qui est naturellement un phénomène incompatible avec l’enseignement biblique, étrange dans notre culture africaine.

C’est pourquoi, la seule attitude commode à adopter vis-à-vis de nos frères et sœurs qui sont d’ailleurs issus d’une culture différente de la nôtre,c’est de leur faire voir que leur option n’est pas du tout conforme à l’enseignement biblique. Par ailleurs, nous sommes totalement soucieux de l’unité sacrée de notre Eglise à l’échelle universelle.

Nous saisissons cette même occasion pour rappeler à toute la communauté la décision collective que nous avons prise pour la reconstruction de notre Eglise afin d’éviter la distraction et la léthargie qui nous causeraient du retard. Il s’agit de la mobilisation à la collecte d’un dollar par fidèle et par mois sur base du crédo ou vision tiré du livre de Néhémie 2 : 8, et qui est devenu maintenant une devise pour notre Région Episcopale du Congo Est et de la République Centrafricaine.

Que chacun  de nous prenne conscience de cette vision qui garantit le lendemain meilleur de notre Eglise. Nous devons savoir que tout partenariat a des limites au point de ne jamais constituer un quelconque appui financier et matériel permanent. Ayons la ferme volonté commune de nous habituer à nous prendre en charge pour le développement intégral de notre Eglise. En fait, personne n’a jamais servi Dieu sans être récompensée.

Enfin, d’ores et déjà, il nous faut savoir que notre Conférence Annuelle recevra bon nombre de délégations étrangères qui prendront part à quelques importantes rencontres au pays, et pour des visites de courtoisie ci-après :

  1. Séminaire sur le Religion et Racedu 14-17août 2018 à Kindu sous la présidence de la Secrétaire Générale de la Commission Générale de la Réligion et Race ; tous les Evêques Méthodistes Unis du Congo aussi et leurs délégations y seront attendus.
  2. Du 17-23 août 2018 seront organisées à Kinshasa la réunion du Conseil National d’Aviation où continuera le processus tendant à l’achat d’un avion pour notre Région Episcopale, et celle du Comité Exécutif de la Conférence Centrale du Congo.
  3. Visite des missionnaire du 24-26 septembre 2018 au Congo Est à Goma et Bukavu dans le cadre de Religion et Race.
  4. Révérends Surintendants de Districts, visite des Evêques en République Centrafricaine du 11-19 novembre 2018.

Chers Délégués,

Pour terminer, nous vous invitons instamment à faire l’économie du temps lors de la tenue de cette Conférence comme le recommande la Discipline de l’Eglise. Car, nous supposons que l’essentiel avait déjà fait l’objet des propositions par les Conférences des Districts pour qu’ici on puisse simplement s’en tenir à l’approbation de bonnes résolutions.

Nous souhaitons à tous bonne ambiance de travail et excellent séjour au nom de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ.

Sur ce, nous déclarons ouverte la sixième session Ordinaire de la Conférence Annuelle du Congo-Est à Kindu – Nord.

Merci beaucoup pour votre aimable attention.

 

 

Laisser un commentaire (Compte Facebook requis)
Partagez ceci sur les médias sociaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.